Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

4 astuces pour enfin amener vos enfants à manger leurs légumes

4 astuces pour enfin amener vos enfants à manger leurs légumes


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le moment est venu de faire manger vos enfants - et de les aimer

ThinkStock/iStock

Ils vont adorer leurs produits !

Qui est-ce qui a annoncé à tous les enfants que les légumes sont un pur mal, condamnant les parents soucieux de leur santé à recourir à la nutrition dans leurs repas ? Eh bien, il est temps que les légumes deviennent une attente quotidienne dans les assiettes des enfants, au lieu d'une malédiction occasionnelle. Selon kidscooking.about.com, les enfants doivent être exposés aux légumes jusqu'à 50 fois pour développer un goût pour eux, et cela signifie que l'approche décontractée peut être meilleure que de soudoyer, menacer ou mendier. Apparemment, une simple exposition est la clé.

Selon Parenthacks.com, le brocoli, le chou-fleur et les carottes sont les légumes les plus adaptés aux enfants et les plus tolérables, et étant donné qu'ils sont également trois des plus couramment arrachés en Amérique, c'est tout sauf une surprise. Voici quelques idées de plats pour donner à vos enfants les aliments sains dont ils ont besoin sans le contrecoup de la résistance.

  • Faites un échange apparemment « familier ». Quel enfant n'adore pas la purée de pommes de terre ? Pourquoi ne pas essayer de les échanger contre des choux-fleurs moins riches en amidon, augmentant ainsi la valeur nutritionnelle sans perdre la saveur ? Découvrez cette recette de purée de chou-fleur.
  • Accompagnez de délicieuses trempettes comme notre trempette saine aux artichauts. Les enfants adorent les amuse-gueules et tout ce qu'ils peuvent tremper, alors essayez de rôtir des carottes, des asperges, des « frites » de courgettes, etc., et permettez-leur d'expérimenter différentes options de trempette.
  • Ajoutez de la bêtise avec vos épices. Que ce soit en utilisant des fleurons de brocoli comme « arbres » ou en utilisant des emporte-pièces pour façonner des morceaux de courge, les enfants adorent l'idée de jouer avec leur nourriture, alors pourquoi ne pas les laisser jouer avec des aliments sains ?
  • Prenez une respiration profonde et patiente. Comme indiqué ci-dessus, l'exposition et la cohérence sont essentielles pour introduire de nouveaux légumes, alors résistez à la force, et montrez simplement l'exemple et attendez-vous à ce que la coopération ne vienne pas facilement. Au fil du temps, la conformité viendra si une base solide est présente.

Pour plus de conseils et d'idées sur la façon de garder vos enfants en bonne santé grâce à la cuisine, rendez-vous ici.


Légumes pour les enfants : les meilleurs conseils pour amener les enfants à manger des légumes

Soyons tout à fait honnêtes ici : je n'aime pas les légumes.

Oui, j'ai 34 ans et je n'aime pas les légumes.

Et mon manque de plaisir pour les légumes a une énorme influence sur la façon dont je présente les légumes à mes enfants.

Je veux qu'ils comprennent le Pourquoi derrière une alimentation saine.

La valeur d'un mode de vie sain.

Et je veux qu'ils soient différents de moi. Mieux que moi.

Je veux qu'ils PROFITENT des légumes et choisir les manger à l'âge adulte plutôt que de se sentir ont de les manger comme je le fais.


Pourquoi les enfants détestent les légumes et 17 conseils pour aider les enfants à aimer les légumes

Si votre enfant aime les légumes, comptez-vous comme chanceux ! Alors que les bols de bouddha remplis de patates douces et de pois chiches rôtis semblent remplir Instagram, de nombreux parents essaient toujours de comprendre comment faire manger à leurs enfants même la plus petite bouchée d'un légume - n'importe quel légume. Pourquoi tant d'adultes aiment-ils une délicieuse gamme de légumes colorés alors que les enfants repoussent leurs assiettes en refusant d'en laisser une croiser les lèvres ?

Il s'avère qu'il existe des raisons scientifiques pour lesquelles les enfants n'aiment généralement pas les légumes. Mais il y a de l'espoir et nous vous donnerons des conseils pour encourager votre petite pousse à manger des légumes aussi vite qu'elle mange du macaroni au fromage.

Alors pourquoi les enfants détestent les légumes ?

Il y a deux raisons scientifiques pour lesquelles votre enfant peut détester les légumes.

1. Les enfants sont biologiquement programmés pour éviter les légumes

Tout d'abord, nous devons remonter, très loin dans le temps. Nos ancêtres n'avaient pas d'épiceries où acheter des aliments sains. Ils devaient sortir et le ramasser eux-mêmes et ils devaient se fier à leur odorat et à leur goût pour deviner si un aliment était sûr. Les plantes plus douces avaient tendance à être sans danger, tandis que les plantes au goût amer signalaient souvent qu'elles étaient toxiques ou vénéneuses.

Les enfants apprennent encore quels aliments sont sûrs et la biologie leur dit de préférer les saveurs plus sucrées (comme le lait maternel) tout en ayant une plus grande aversion pour les aliments amers.

Dans la nature, les animaux goûtent plusieurs fois de nouveaux aliments pour s'assurer qu'ils ne se sentent pas malades avant de croire qu'ils peuvent vraiment creuser. Les enfants ne sont pas différents. Cela peut prendre jusqu'à dix expositions avant que les enfants essaient même un nouvel aliment, alors n'abandonnez pas s'ils ne les touchent pas les deux premières fois.

2. Les enfants apprécient davantage les saveurs amères que les adultes

Les bébés naissent avec environ 9 000 papilles gustatives et ils sont excellents pour se régénérer (c'est pourquoi vous vous rétablissez en quelques jours d'une langue brûlée). En vieillissant, les papilles gustatives ne se régénèrent pas aussi bien et votre sens du goût s'émousse. Certaines personnes sont également nées avec un gène (TAS2R38) qui les rend plus sensibles aux saveurs amères, tandis que d'autres sont des super-goûteuses et ont un sens accru de tous les goûts (salé, sucré, amer, acide et umami).

Alors comment encourager vos enfants à manger leurs légumes ?

Cacher les légumes n'aide pas les enfants à apprendre à les aimer, bien au contraire. Il enseigne aux enfants que les légumes ont mauvais goût et doivent être cachés. Au lieu de cela, utilisez ces 16 conseils pour aider les enfants à essayer et à tomber amoureux des légumes.

Cacher les légumes n'aide pas les enfants à apprendre à les aimer, bien au contraire. Il enseigne aux enfants que les légumes ont mauvais goût et doivent être cachés. Au lieu de cela, utilisez ces 17 conseils pour aider les enfants à essayer et à tomber amoureux des légumes.

17 conseils pour aider les enfants à apprécier les légumes

1. Servez des légumes préparés de diverses façons, crus et cuits. Les légumes rôtis font ressortir leur douceur et les trempettes et les sauces peuvent aider à masquer l'amertume.

2. Adoptez de bonnes habitudes alimentaires. Il est difficile de dire à vos enfants de manger leurs légumes quand ils remarquent que vous ne les mangez pas non plus.

3. Donnez du goût aux légumes. Lorsque cela est possible, évitez les légumes en conserve et préparez-les frais.

4. Faites d'un plat d'accompagnement végétarien la vedette avec ces recettes.

5. Emmenez votre enfant faire ses courses, soulignez les belles couleurs et formes de différents légumes et laissez-le en choisir de nouveaux à essayer.

6. Servez une assiette de légumes colorés comme un arc-en-ciel avec de délicieuses trempettes que votre enfant aime déjà.

7. Faites participer les enfants à la cuisine et ils voudront goûter leur chef-d'œuvre. Même les très jeunes enfants peuvent saupoudrer de certains assaisonnements ou de sel et de poivre. De plus, cuisiner ensemble est une excellente occasion d'apprendre en jouant à la maison et de perfectionner la motricité fine.

8. Commencez par des légumes plus sucrés comme le maïs sucré, les carottes, les pois et les patates douces pour montrer que les légumes sont savoureux.

9. Si vous allaitez toujours, n'oubliez pas que manger une grande variété de saveurs et d'épices modifie le goût du lait maternel, ce qui encourage les mangeurs aventureux.

10. Une fois que vous avez présenté les aliments solides à votre bébé, assurez-vous d'ajouter des légumes comme des carottes cuites à la vapeur ou des tranches d'avocat pour faire des légumes un aliment familier dans l'assiette de votre enfant à mesure qu'il grandit. Si vous commencez avec des fruits, il peut être plus difficile pour les enfants de passer à des saveurs moins sucrées et délicieuses.

11. Préparez des smoothies. Mélanger des légumes avec des fruits dans une boisson savoureuse peut aider à les sucrer et ouvrir les enfants à de nouveaux aliments.

12. Parlez de la provenance de vos aliments préférés. Presque tous les enfants adorent la pizza et le ketchup, mais ils ne pensent pas nécessairement aux tomates qu'ils contiennent.

13. Invente des noms idiots pour les légumes. Les chercheurs ont découvert que les enfants peuvent tourner le nez au brocoli, mais sont plus disposés à manger des arbres savoureux ou des carottes à vision aux rayons X.

14. Commencez un jardin. Faire participer les enfants à la culture et à la culture des aliments les amène à être prêts à essayer - et à aimer - les légumes.

15. Mélangez-les dans des aliments familiers - mais ne les cachez pas. Si votre enfant aime le houmous, essayez du houmous aux poivrons rouges rôtis. Les amateurs de vinaigrette peuvent essayer la vinaigrette maison avocat coriandre lime.

16. Essayez des versions à base de plantes de vos plats préférés. Remplacez les légumes et les lentilles par du bœuf haché dans des tacos ou utilisez de la laitue au lieu des coquilles à tacos.

17. Découvrez l'assiette SpinMeal . Cela fait d'essayer de nouveaux aliments un jeu amusant que les enfants adorent.

Développer le palais de votre enfant prend du temps. N'oubliez pas qu'une exposition répétée est souvent nécessaire avant qu'un enfant ne se plonge dans ces nouveaux plats végétariens. Et, ce n'est pas parce que vous voulez qu'un enfant aime quelque chose qu'il le fera. Utilisez une approche parentale positive à l'heure des repas et si vous craignez que votre enfant ne consomme suffisamment de certaines vitamines, continuez à servir des légumes, mais utilisez ces alternatives aux fruits ci-dessous en attendant.


  • 5 minutes de pesto avec super verts (utiliser sur les pâtes, pizza, pain, etc.)
  • 5 Ingrédients Citrouille Alfredo || Pincée de Miam
  • Ajouter les légumes finement hachés à unsauce marinara simple
  • Macaroni au chou-fleur au fromage et aux carottes
  • Pâtes à la betterave rôtie et à l'ail || Bouchées simples
  • Frites de carottes rôties
  • Carottes au miel et au gingembre (Pot instantané)
  • Ajoutez des légumes râpés à Pain de viande facile en semaine

Rappelles toi! Vous donnez l'exemple, alors assurez-vous de manger aussi vos légumes ! Il n'est jamais trop tard pour commencer. Croyez-moi, je sais. Je n'aimais pas les légumes avant d'être à l'université et je n'ai pas eu ma première salade avant la vingtaine !

Faites-en un projet familial pour essayer de nouvelles recettes et découvrir quelques nouveaux légumes préférés !


19 façons d'amener les enfants à manger (et à aimer) plus de légumes

Combien de légumes faut-il manger chaque jour ? Le meilleur conseil vient de l'USDA, et ils recommandent de choisir une variété de légumes colorés et de viser 1 à 3 tasses par jour en fonction de votre âge, de votre sexe et de votre niveau d'activité physique. Pour les enfants de 2 à 3 ans, 1 tasse est la recommandation, mais ce nombre passe à 3 tasses pour les hommes âgés de 19 à 51 ans. Obtenir même 1 tasse peut être difficile si vous êtes un enfant (ou un adulte) qui a peur de tout ce qui est vert ou refuse de prendre même une bouchée de brocoli ou de courge musquée. Compte tenu de la difficulté à laquelle beaucoup de gens sont confrontés lorsqu'il s'agit d'obtenir plus de légumes sur la table familiale, j'ai rassemblé ces 19 conseils, astuces et recettes de certains de mes blogueurs diététiciens préférés sur le Web. Profitez de …

Ces méthodes de cuisson, conseils pour les repas, recettes et idées de préparation peuvent être exactement ce dont vous avez besoin pour transformer toute votre famille en amateurs de légumes.

Vous voulez en savoir plus sur la façon de rendre les légumes attrayants pour les enfants ? Branchez-vous sur mon épisode de podcast Eat Your Vegetables avec la chef Ana Sortun. Cliquez sur le bouton JOUER ci-dessous.

Mélangez des légumes dans vos plats préférés. "Ce qui est bien avec les légumes, c'est qu'ils sont si polyvalents. Je recommande souvent d'ajouter des nouilles de courgettes dans le mélange de pâtes, d'utiliser du chou-fleur comme croûte à pizza, du riz ou comme purée de pommes de terre, d'ajouter des carottes râpées et des épinards hachés à la pizza et aux sauces, et d'utiliser des légumes comme des frites », dit Colene Stoernell, RDN.

Continuer à introduire (et réintroduire) les légumes. « Quand il s'agit de l'heure des repas, il est important de maintenir votre responsabilité parentale en matière d'alimentation et de laisser vos enfants conserver leur responsabilité de manger. Il peut être difficile de renoncer à une partie du contrôle au moment des repas, mais à long terme, cela aidera vos enfants à mieux réguler leur alimentation et à grandir pour apprécier une variété d'aliments. Alors, comment rendre les légumes plus attrayants pour mon enfant ? Si vous avez besoin d'inspiration, consultez mes trois meilleurs conseils », explique Sarah Remmer, RD.

Changer de présentation peut aller très loin. La friture au four donne des légumes savoureux et croquants et peut attirer les mangeurs difficiles sans tout le gras ajouté de la friture. Un peu de fromage ici et là ne fait pas de mal non plus », déclare Elissa Lueckemeyer, RDN, LD.

L'apparence est importante. "Je m'efforce de leur donner l'air" amusant ", ce qui les amène à essayer plus et éventuellement à manger plus de légumes", explique Erin Palinski Wade, RDN.

Continue d'essayer! Essayez les légumes chauds, froids, congelés, rôtis, cuits à la vapeur, sautés, avec une trempette, sous différentes formes, etc. » dit Lindsey Livingston, RDN.

Amuse-toi. « Laissez les enfants s'amuser à choisir leurs garnitures végétariennes pour les pizzas et les tacos en les plaçant dans des bols aux couleurs vives », explique Karmen Meyer, RDN.

Que manger des légumes soit plus interactif. « Les enfants adorent manger des légumes lorsqu'ils peuvent les tremper dans une trempette ou une sauce savoureuse, comme du houmous, une trempette ranch, de la salsa aux fruits, du guacamole ou du beurre de noix. Voici l'une de mes recettes préférées pour un houmous joli et savoureux », explique Sharon Palmer, RDN, The Plant-Powered Dietitian.

Incorporez plus de légumes dans un plat préféré. « Ajoutez des légumes aux plats que vos enfants aiment déjà, comme des tacos, des pizzas ou des spaghettis. Remplir des tacos avec des haricots et des légumes rôtis peut être une façon amusante pour les enfants d'essayer un nouveau légume », explique Jessica Ivey, RDN.

Soyez sournois. « J'adore ajouter des légumes aux plats préférés de mes enfants, comme le Mac & Cheese et la pizza ! » dit Andrea Mathis, MA, RD, LD.

Rendez les légumes plus attrayants. « Je crois sincèrement que pour rendre les légumes plus attrayants pour les enfants, vous devez les impliquer dans toute l'expérience, de la graine à la table et leur faire mettre leur « casquette d'explorateur alimentaire » ! Apprendre d'où vient la nourriture relie les enfants à ce qu'ils mangent, habiliter les enfants à choisir le XX parfaitement mûr (vous pouvez remplir le blanc !) ce qu'ils aiment et n'aiment pas dans les aliments est amusant et change la vie, car avouons-le, tout le monde n'aime pas tous les aliments tout le temps. Je travaille actuellement sur le deuxième livre (sur les légumes, le premier était sur les fruits) d'une série de livres de nutrition pour enfants sur les aliments entiers, c'est exactement cela ! dit Dani, RDN, d'Experience Delicious.

Combinez vos saveurs préférées avec des légumes. Par exemple, ce houmous est fait avec des carottes et du ranch pour donner une saveur familière avec un punch végétarien supplémentaire », explique Jenna Braddock, RDN.

Profitez de toute l'expérience de la cuisson des légumes. "J'ai remarqué que plus les enfants sont impliqués, plus ils sont disposés à essayer leurs créations. Une fois, j'ai suivi un cours sur le chou-fleur et nous l'avons préparé de plusieurs manières : en purée, en riz, rôti, à la vapeur, mélangé. C'était génial de voir tout le monde trouver au moins une façon d'apprécier le chou-fleur. Aussi, je recommande de travailler avec des saveurs familières. Beaucoup d'enfants connaissent un mélange d'assaisonnements italiens, alors je saupoudre cela sur leurs légumes », explique Julie Harrington, RDN.

Cacik de Liz à la table saine de Liz (illustré ci-dessus)
Frites de courgettes au four de Colene chez Kids Eat Well
Nachos de patates douces de Tammy chez The Nutrition Twins

Farmers Market BLT & Salade de pizza hachée à l'avocat de E.A. Stewart au Spicy RD (ci-dessus)
Pizza végétalienne au houmous pita d'Amy chez Amy Gorin Nutrition
Bouchées de macaroni au fromage et au brocoli d'Andrea chez Beautiful Eats and Things

Gaufres salées au chou-fleur et au fromage de Julie chez RDelicious Kitchen (ci-dessus)
Légumes panés au parmesan d'Elissa chez Food 4 Success, LLC
Coccinelles aux tomates d'Erin Palinski, RDN

Taco Pita Pizza de Karmen à The Nutrition Adventure (montré ci-dessus)
Recettes de légumes rapides et faciles de Lindsey chez The Lean Green Bean
Choux de Bruxelles adaptés aux enfants de Judith chez Foods with Judes


Hummus à la betterave et aux haricots blancs de Sharon chez The Plant-Powered Dietitian (ci-dessus)
Tacos aux légumes d'été rôtis de Jessica Ivey, RDN
Chou-fleur doré rôti de Jessica Levinson, RDN

Boulettes de viande au pesto d'aubergines de la triade au bien-être (illustré ci-dessus)
Soupe aux carottes rôties et au gingembre au lait de coco de Dani chez Experience Delicious
Carottes rôties et houmous Ranch de Jenna chez Make Healthy Easy
Poivrons farcis au taboulé de Judy chez Live Best

Commentaires

Mon pédiatre m'a dit qu'il vaut mieux ne pas mélanger la viande avec des légumes pour les enfants de moins de 12 mois. Est-ce vrai?

C'est bien. Je l'utilise pour un adulte, moi. Tous mes vœux,

Ces recettes sont étonnantes, créatives et réfléchies. Merci de les apporter aux lecteurs.

Mon tout-petit ne mangera que des poptarts et des wallfles, aidez-moi svp à lui faire manger plus de trucs, tout est un pkus, merci beaucoup

Bonjour Wendy : utilisez ces aliments comme moyen de transition vers d'autres aliments. Par exemple, étalez du beurre de noix, du fromage à la crème ou de la confiture sur une gaufre. Disposez ensuite des baies et d'autres fruits et demandez à votre tout-petit de créer un visage souriant sur la gaufre, puis de l'avaler ! Au lieu de pop tartes (très sucrées), demandez à votre tout-petit s'il veut faire des pop tarts maison. Vous pouvez utiliser deux morceaux de pain de blé entier (ou de blé entier blanc), puis le faire cuire comme vous le feriez avec du fromage grillé. Pour la garniture, essayez une petite tartinade de beurre de noix, de confiture, puis de fines tranches de banane ou d'un autre fruit préféré. Peut-être quelques myrtilles. Cette technique est appelée FOOD CHAINING. Il existe de nombreuses ressources gratuites en ligne qui l'expliquent. Vous pouvez écouter cet épisode de podcast sur Picky Eating : https://www.lizshealthytable.com/2017/05/24/lizs-healthy-table-feeding-picky-eaters-with-sally-sampson/

Un jour béni Mademoiselle Liz Weiss, vos conseils seraient très utiles. Vous voyez, j'ai un beau-neveu qui ne veut pas manger de légumes, même si elle veut des aubergines avec des œufs et des haricots sautés avec du soja. C'est une fille de 5 ans, qui pèse environ plus de 20 kilos ou plus. Bien qu'elle mange des aubergines et des haricots sautés, elle le contrecarre avec beaucoup, beaucoup de malbouffe, de bonbons et de sucettes. Nous nous inquiétons de la façon dont elle devient plus grosse et plus lourde. Que pouvons-nous faire?

Si elle aime les aubergines et les haricots, c'est super. Offrez toujours les fruits et légumes en premier. Au petit-déjeuner, commencez par des fruits. Aux repas, commencez par les salades et autres légumes. À l'heure du goûter, privilégiez les fruits et légumes. Les légumes et les trempettes sont amusants. Essayez une trempette aux aubergines! Essayez de garder la malbouffe hors de la maison. Faites simplement des fruits et légumes la vedette de votre cuisine. S'il n'y a pas de malbouffe disponible, alors elle ne demandera pas à les manger. Faites-moi savoir si cela vous a été utile. Et écoutez mon épisode de podcast sur l'alimentation difficile. Je pense que cela aidera: https://www.lizshealthytable.com/2017/05/24/lizs-healthy-table-feeding-picky-eaters-with-sally-sampson/

Salut Liz ! Avez-vous des conseils sur la façon de faire passer un tout-petit à un régime plus végétal / végétalien? Elle déteste la viande ! Toutes les viandes. Elle adore le tofu et les substituts de viande, mais elle a beaucoup de mal avec les légumes et les fruits. Elle a aussi une allergie aux produits laitiers. Elle adore le fromage végétalien et bien sûr les chips que nous achetons rarement. Je veux juste qu'elle soit en bonne santé et heureuse !

y a-t-il un légume et un fruit qu'elle aime ? Si c'est le cas, commencez par ceux-là. Et puis construisez-les lentement en essayant différentes présentations avec chacun. Exemple : Des myrtilles présentées dans un bol seules puis ajoutées sur des crêpes puis ajoutées à un smoothie puis présentées dans un bol avec peut-être un autre fruit similaire. Une fois qu'elle est à l'aise avec ses fruits et légumes préférés présentés de plusieurs manières, introduisez un deuxième fruit, mais assurez-vous qu'il est similaire. Par exemple, si elle aime les myrtilles, présentez-lui des raisins violets ou des framboises coupés en deux. Si elle aime les carottes croquantes, essayez les lanières de poivron orange. C'est ce qu'on appelle le « Chaînage des aliments ». Vous vous construisez lentement sur la liste limitée des aliments acceptés. LMK si vous avez besoin de plus de conseils à ce sujet !


Voici donc 3 façons SIMPLES (mais sournoises) de faire manger des légumes à vos enfants !

1) Introduisez-le

C'est peut-être le moyen le plus évident de faire manger des légumes aux enfants, mais c'est efficace !

  • faire des pizzas avec une croûte de chou-fleur (Outer Aisle fait notre sandwich au chou-fleur préféré que nous adorons pour les mini pizzas !)
  • jeter une poignée d'épinards crus dans leur smoothie aux fruits (ils n'y goûteront pas).
  • Remplacez le riz traditionnel par du riz au chou-fleur (transformez-le en riz frit ou assaisonnez simplement avec du beurre et du sel et des options infinies). De plus, il y a une tonne de purée de chou-fleur et de produits de risotto au chou-fleur dans les magasins ces jours-ci, ils ne sauront probablement même pas la différence.
  • Mélangez un tas de légumes et ajoutez-les à la sauce pour pâtes la prochaine fois que vous préparerez des spaghettis (encore une fois, ils ne le sauront pas).

PS – certaines personnes sont d'avis que cacher des légumes dans la nourriture de vos enfants est en quelque sorte “mal.” Meh. Si c'est la pire chose que vous faites à vos enfants en tant que parent, vous êtes un bien meilleur parent que le vôtre

2) Laissez-les choisir 1 nouveau légume chaque fois que vous faites vos courses !

À la minute où nous entrons dans le rayon des produits, Cooper me regardera avec enthousiasme et demandera « Puis-je aller le trouver maman ? »​

Il n'aime PAS faire l'épicerie, mais il AIME le fait de pouvoir choisir un légume que toute la famille mangera lors d'un dîner ! (ASTUCE : : assurez-vous de présenter cela comme un privilège et un honneur ! Cela dépend entièrement d'eux !)

Il a choisi du chou-fleur violet, des asperges blanches, du brocoli ordinaire, du rutabaga, des pois (beurk), de la bette à carde et des tonnes de trucs que je ne savais pas COMMENT préparer, mais c'était plutôt AMUSANT pour moi d'apprendre aussi!

BOTTOM LINE :: Les enfants sont WAYYY plus susceptibles d'essayer quelque chose de nouveau lorsqu'ils ont un DIRE en le choisissant. Lorsque vous aurez leur adhésion… ils vont au moins l'essayer (et VEULENT l'aimer) !

3) L'esprit du guerrier Jedi les trompe

C'est donc un exercice psychologique que j'ai adoré faire avec les enfants avec qui j'ai travaillé en tant que psychologue scolaire. Fondamentalement… il s'agit TOUT de les aider à se créer une IDENTITÉ POSITIVE lorsqu'il s'agit de en essayant nouveaux aliments.

MAMAN: placer un nouveau légume devant kiddo « Voici des petits pois… vous aimez les petits pois ! »

ENFANT: secouant la tête "NON! Je n'aime pas ça !"

MAMAN: « Vous n'avez besoin d'essayer qu'une seule bouchée. Ensuite, vous pouvez décider.

PUIS, pendant qu'ils prennent une bouchée, dites quelque chose comme « Tu sais une chose que j'aime chez toi Billy ? Vous êtes aventureux avec la nourriture. Vous essayez toujours une bouchée et vous y pensez vraiment.

Parfois, Cooper n'aime pas vraiment ce légume en particulier et ce n'est pas grave. Le but n'est pas toujours de faire en sorte que nos enfants aiment chaque légume qu'ils essaient (je sais que je ne le fais pas). Le but est de les aider à créer l'identité d'un enfant « aventureux » et prêt à essayer de nouvelles choses tout en gardant l'esprit ouvert.

Et honnêtement, la plupart du temps, il me regarde et me dit « Devine quoi maman ?! En fait, j'aime vraiment ça !"

4) Buvez-les !

Certains gosses sont juste super pointilleux et super têtus. Pour mes clients avec des enfants comme celui-ci, le meilleur moyen de rétablir la paix dans la cuisine ET d'amener les enfants à manger des légumes est Daily Sunshine.

Qu'est-ce que l'ensoleillement quotidien ? Il s'agit donc d'un shake développé par un nutritionniste et composé de fruits et légumes biologiques, de protéines de pois biologiques et de graisses saines. IL A LE GOT D'UN MILKSHAKE mais il offre l'équivalent d'une portion complète de fruits et légumes dans chaque smoothie. Il suffit d'ajouter de l'eau, de secouer et de boire ! Vos enfants ne le sauront jamais

*vous pouvez commander une boîte d'échantillons ici. Cooper aime à la fois le chocolat et la fraise vanille, mais a tendance à demander le chocolat plus souvent.

5) “Voulez-vous des mini carottes ou du poivron rouge ?”

Combien de collations vos enfants demandent-ils par jour ? S'ils sont comme Cooper, alors le nombre est d'environ 264.

Un moyen simple de leur faire prendre l'habitude est de ne leur donner que des options végétariennes :

  • “Voulez-vous des tomates cerises ou des tranches de poivron rouge ?”
  • Voulez-vous des carottes miniatures avec une trempette ranch ou du céleri avec du beurre de cacahuète ?”

Si vous ne gardez pas de produits transformés et qu'ils ont vraiment faim, ils mangeront les options proposées. Sinon, ils n'avaient pas vraiment faim au départ, non ?! ??

6) Associez les légumes à une activité préférée

Certains pourraient appeler cela des pots-de-vin…mais je préfère le mot appariement. MDR

Mais il est incroyablement efficace de dire simplement quelque chose comme "les garçons qui mangent leurs légumes peuvent jouer 20 minutes sur l'iPad après le dîner !"

De cette façon, c'est LEUR décision. Ils adhèrent à l'outil de motivation que vous avez si gentiment placé devant eux en tant qu'OPTION (pas une punition ou une récompense, d'autant plus quelque chose qu'ils peuvent gagner simplement en mangeant ces choux de Bruxelles rôtis que vous avez préparés avec tant d'amour !)

7) Faites-les participer

“Hé ! Pourriez-vous jeter ces carottes dans le sauté de légumes pour moi?”

“OK, vous êtes en charge de la sauce teriyaki. Prenez cette cuillère de dégustation et essayez le sauté de légumes et dites-moi si nous en avons ajouté assez ?

“Qu'en penses-tu mon pote ? Votre sauté est-il prêt pour le dîner ?”

C'est donc un peu comme le conseil de l'épicerie ci-dessus où ils choisissent les légumes. Mais plus vous pouvez les impliquer (même s'il ne s'agit que du testeur de goût officiel), plus vous avez de meilleures chances qu'ils restent ouverts d'esprit pour mettre joyeusement le plat végétarien dans leur assiette.

J'espère que ces 7 conseils vous ont été utiles ! Si vous avez essayé quelque chose qui a bien fonctionné avec vos enfants, partagez-le ci-dessous !

PS – Vous pouvez également trouver de superbes choix sains approuvés par les enfants dans mon article “Healthy Trader Joe’s Food: Top Picks for 2021”!


8 conseils pour amener vos enfants à manger plus de légumes

Les 8 conseils pour amener vos enfants à manger plus de légumes sont de les commencer dans l'utérus, de les modeler sur eux, de leur raconter des histoires positives sur ce que les légumes peuvent faire, d'intégrer les légumes dans leurs plats préférés et de les traiter avec un dessert surprise. Vous pouvez également le laisser regarder sa vidéo préférée, se mettre en colère ou simplement le laisser partir et réessayer le lendemain.

1. Commencez-les dans l'utérus.

J'ai déjà entendu ce dicton quand j'étais encore célibataire : les femmes enceintes devraient manger des fruits et des légumes pour s'assurer que leurs enfants mangent aussi des fruits et des légumes.

Donc, quand je suis tombée enceinte avec #1 et #2, je me suis assuré que je mangeais beaucoup de fruits et légumes (je n'ai pas de problème à les manger cependant).

Et je pense qu'il y a du vrai parce que mes deux enfants adorent manger des fruits et des légumes. Nous n'avons aucun problème à leur faire manger des légumes, sauf les jours où ils ne sont pas d'humeur à manger ou sont grincheux.

Quand j'étais enceinte des deux, j'ai continué à manger des aliments épicés même si j'ai lu des articles disant que les femmes enceintes devraient éviter les aliments épicés. Et étonnamment, les deux enfants mangent des aliments même s'ils sont un peu épicés sans se plaindre.

Quand #1 avait environ un an, nous avons mangé de la soupe pour le dîner. Mais j'y ai mis trop de poivre que mon mari se plaignait que c'était épicé. J'attendais que #1 pleure ou montre de l'aversion, mais il ne l'a pas fait. Il ouvrait joyeusement la bouche à chaque fois que la cuillère se rapprochait de sa bouche. ??

#1 appréciant son maïs.

Une autre fois, nous avions du poulet et du brocoli pour le dîner. Je ne pourrai jamais oublier la stupéfaction de mon mari lorsque le n ° 1 a d'abord pris le brocoli au lieu du poulet. Il m'a regardé et m'a dit qu'il ne l'avait jamais fait étant enfant !

Si vous envisagez de tomber enceinte bientôt, assurez-vous de manger plus de fruits et de légumes.

Si vous n’avez pas mangé beaucoup de fruits et légumes pendant la grossesse et que vous avez du mal à faire manger des légumes à vos enfants, ne vous inquiétez pas mamans, il existe encore d’autres moyens de leur faire manger leurs légumes.

2. Modèle pour eux.

Vous ne pouvez pas forcer vos enfants à manger des légumes si vous ne les mangez pas vous-même. Vous devez être leur modèle.

Même si vous ne leur dites pas de manger leurs légumes, s'ils vous voient tous les jours manger vos légumes, ils mangeront aussi leurs légumes, sans que vous les forciez.

Mon mari n'est pas un mangeur de légumes. Il mange des légumes, mais seulement ceux qu'il aime. Les légumes qu'il n'aime pas, il dit "beurk ou je n'aime pas ça" dès le départ.

Mais alors que j'étais encore enceinte de #1, je le briefais déjà : qu'il ne devrait jamais montrer qu'il n'aime pas les légumes devant nos enfants.

Il a accepté en riant et en disant qu'il dira comme “woww, comme c'est délicieux en mangeant les légumes”. hahaha.

Fidèle à ses propos, même si je fais des plats avec des légumes qu'il n'aime pas manger, sans se plaindre il les mange joyeusement sur la table.

Ensuite, en laissant une bonne portion dans son assiette intacte avec une excuse qu'il n'a pas très faim ou que j'en mets beaucoup dans son assiette. hahaha.

3. Racontez des histoires positives sur ce que les légumes peuvent faire.

Mon mari est un très bon conteur et il l'utilise bien pour laisser le n°1 manger des légumes, surtout les jours où il est grincheux.

#1 est fou de voitures, de camions et de tracteurs. Les jours où il ne veut pas manger de légumes, mon mari commence à lui dire qu'il doit manger ses légumes pour qu'il grandisse vite et grand.

Et quand il sera aussi grand que Pappi, il sera autorisé à conduire la voiture. Ensuite, le n ° 1 demande déjà avec joie s'il peut également conduire le tracteur de son grand-père.

Et mon mari dit oui, et dit qu'il peut même conduire la voiture de police, l'ambulance, la voiture du voisin, etc. Et avant qu'on s'en rende compte, #1 a déjà tout mangé dans son assiette.

Maintenant que #1 a 3 ans, il aime faire tout ce que fait mon mari. Il a dit qu'il voulait être apiculteur et programmeur comme Pappi.

Alors, quand il refuse de manger ses légumes, on s'empresse de dire qu'il doit manger sa nourriture, donc il grandit vite pour pouvoir ensuite travailler avec les abeilles et avec l'ordinateur.

C'est une technique tellement efficace ! Essayez-le à la maison, si vous ne l'avez pas encore fait.

4. Incorporez les légumes dans leurs plats préférés.

C'est aussi une technique très amusante! Cela me donne satisfaction quand je vois mon mari et mon enfant manger le plat que je prépare sans même savoir qu'il contient des légumes dont ils ne s'amusent pas beaucoup.

Cela ne s'applique pas au #2 car pour le moment, il mange tout ce que je lui donne. Espérons qu'il continuera à manger de cette façon même lorsqu'il vieillira.

Même s'ils se rendent compte qu'il contient des légumes qu'ils n'aiment pas, ils continueront à manger sans se plaindre si la nourriture est délicieuse.

Mon mari aime les lasagnes, mais pas un fan d'épinards. Mais un jour, j'ai fait des lasagnes aux épinards dans le pot instantané.

Il a demandé si les légumes verts étaient des épinards, j'ai dit oui, mais il a continué à manger sans se plaindre. :) C'est parce que la lasagne était très délicieuse, il a même dit que la recette devrait être pour de bon.

Puis une autre fois, j'ai fait un spaghetti que j'ai chargé de champignons (n°1 pas fan) et de carottes (mari, pas un grand fan de).

A la fin du repas, j'ai dit que j'avais mis des carottes et des champignons et mon mari a dit qu'il ne s'en rendait pas compte. Il pensait que c'était juste de la viande pure.

L'astuce : j'ai râpé les carottes pour qu'elles se fondent dans la viande et j'ai coupé les champignons en plus petits morceaux.

5. Offrez-leur un dessert surprise.

Lorsque #1 n'est pas d'humeur à manger ses légumes, nous lui disons qu'il y a un dessert surprise après avoir mangé tous les légumes.

Il devient alors excité et demande quelle est la surprise et nous disons qu'il peut le découvrir après avoir mangé tous ses légumes.

Ensuite, nous ouvrons le réfrigérateur et examinons les desserts disponibles et il choisit celui qu'il préfère.

C'est pourquoi j'aime faire des desserts maison pour m'assurer que #1 aura un dessert plus sain.

Bien que nous ayons constamment des natillas, du petit suisse et de la gelatina du commerce parce que le mari continue d'en acheter, peu importe comment je lui dis d'arrêter d'en acheter.

Mais si la version maison de ces desserts est au frigo, #1 les préfère toujours aux versions du commerce. Mon petit suisse fait maison qu'ils appellent “mama suisse” est un succès chez nous.

6. Laissez-les regarder leur vidéo préférée.

Peut-être qu'il y a plusieurs mamans qui vont froncer les sourcils sur cette astuce. Mais je serai hypocrite si je n'inclus pas cela parce que cette astuce est légitime ! It works ALL THE TIME in our home!

I am in charge of feeding #2, while the husband is in charge of #1 (he usually eats on his own).

But when both kids are grumpy and not even in the mood to open their mouths and my husband is so tired from work and says that he doesn’t have the energy for negotiations, I already know what to do.

I take the tablet and put a cocomelon video and suddenly they’re in the mood to eat.

We refrain from using this tip as much as possible, but this is one of our last cards!

Though I know that too much screentime is not good for kids, I prefer that our kids eat their veggies and entire meal while having a bit of screen time than not eating at all.

7. Get angry.

This is a tip that we try to use less often as much as possible. This tip is very effective though. They eat their veggies, but with tears in their eyes and you end up heartbroken in the end. So, use this as a last resort Mamas and Papas.

And with the #6 tip being so effective, so thankfully we don’t have to use this anymore. Only on days that they still refuse to eat even when the video is playing (which is very seldom, though).

8. Just let it go and try again the following day.

This is the best tip to do instead of #7. If the kids don’t eat their veggies one or two days in the entire week, it’s definitely ok to just let it go and try the following day.

It’s not the end of the world and skipping veggies for a day or two will definitely not harm them. As my husband says: we don’t have to be the first in class!

Dernières pensées

According to VeryWellFamily, the recommended daily servings of vegetables for kids aged 2-3 years is 1 to 1 1/2 cups.

Are your kids eating this amount? I think our kids are eating at least 1 cup of veggies most of the time. So, I have to use one of the tips more often to make them eat more veggies.

Are you one of the lucky parents who have kids who love eating their veggies without the drama? Or are you one of the unlucky ones?

What are the tricks you use at home to ensure that your kids are eating their veggies? Please feel free to share them in the comment section below.


8 Easy Ways to Get Your Kids to Eat More Vegetables

When my son was younger, he used to say, “Mmm, mommy, this is delicious! Can I have more broccoli?” In his extraordinary growing aptitude of learning what fresh vegetables and fruit meant to a healthy mind and body, my young son was interested in almost every kind of veggies and fruit. Now, several years later, something changed to his palate and now only enjoys certain kinds of veggies. While he still loves a plethora of fruit such as pineapple, mango, apples, and berries, his taste for vegetables has dramatically changed.

It’s true that our palates and tastes change as we go through different stages in life. I once used to enjoy mushy textured fruits, but after pregnancy, I couldn’t bear the texture. I’d assume the same goes for most children in that their parents fed them various types of vegetables just to get some nutrition into their bodies and perhaps teach them about eating healthy. That was mostly what I did for my son—got him to try all kinds of vegetables and force-fed him a few of the not so popular ones. And then I realized that was probably the downfall. I found what my son liked and I kept giving them to him. In turn, he grew tired of the taste and flavor and now won’t even touch them.

So, I learned a few tricks along the way and I’d like to share them here with you. These are all fairly easy ways to incorporate more veggies into your children’s life.

1. Let them know at a young age that fresh veggies are best. Give them vegetables that are easy to recognize and available such as carrots, broccoli, and lettuce. If they see these common vegetables in their meals, they’ll think it’s just a normal part of eating.

2. Expand your kid’s palates by adding more vegetables such as corn, spinach, and sweet potatoes into their meals. Try fresh corn from the cob or frozen, and try sweet potatoes Tempura-st‌yle.

3. Take your kids grocery shopping with you. Let them touch and smell the various vegetables in the market. Then have them choose 1 or 2 vegetables they’ve never tried before. If kids have the power to choose, they will most likely be interested in eating them.

4. Don’t limit your child’s taste for veggies. Don’t be afraid to let them try a rare or unusual vegetable such as rhubarb or kohlrabi. Sometimes the most unusual vegetable has the most nutritional benefit.

5. Let your child help you with cooking. Depending on the age, have them help you chop vegetables or peel them. The hands-on technique helps strengthen the relationship between making your own food and enjoying eating them.

6. Let your kids plant a mini garden of vegetables. Easy to grow vegetables are radish, carrots, and bell peppers. Depending on the climate and area, these typically grow within a couple of months.

7. Let your kids see that they can add vegetables to their smoothies. Add mild-tasting vegetables such as spinach and daikon. And more vibrant ones such as beets and carrots.

8. And what’s the best way to show them that? Eat them yourselves, of course! If they see their parents or siblings eat vegetables on a daily basis, then they’ll think it’s the most natural thing in the world to do.


Daily Vegetable Servings for Kids

You may be familiar with the general rule of aiming for three to five servings of vegetables each day, but the Choose My Plate guidelines from the U.S. Department of Agriculture (USDA) offer much more specific recommendations based on children's ages. However, it's important to keep in mind that a child isn't likely to go from eating a few spoonfuls of veggies (or less) to eating a cup or more overnight. Start where your child is and use recommendations as a goal.

USDA MyPlate Recommendations
Âge Recommended Daily Servings
2 to 3 years 1 to 1 1/2 cups
4 to 8 years 1 1/2 to 2 1/2 cups
9 to 13 years (girls) 2 to 4 cups
9 to 13 years (boys) 2 1/2 to 4 cups
14 to 18 years (girls) 2 1/2 to 4 cups
14 to 18 years (boys) 3 to 4 cups

Why such a big range? Like most other foods, how many vegetables kids should eat has a lot to do with how much they're eating overall. An older, active child likely needs more food, including more vegetables.

The MyPlate Plan can help you come up with a daily food plan, including how many vegetables your kids should eat based on their calorie level. But remember that a plan is meant to be flexible. It's normal for kids' preferences and intake to vary from day to day (just like adults').


Make Their Comfort Foods Work for You

Pairing your kid’s on-repeat favorites with other foods can be a helpful way to nudge them into new territory. Consider these go-to ingredients as some good gateways.

1. Cheese

Sprinkle shredded cheddar or Gruyère over vegetables like spinach and asparagus which, in all fairness, can taste bitter to kids. Wrap it all in packaged puff-pastry dough, and bake as the box directs. (Veggie puffs for the win!) —Hillary Mamis, R.D., a dietitian in Andover, Massachusetts

2. Breadcrumbs

The familiar taste and crunch can entice kids to eat the protein du jour. If you&aposre serving fish or meat, coat it in breading and—voilà𠅏ish fingers or schnitzels. —Mamis

3. Muffins

Savory muffins and quick breads are a tasty, soothing delivery system for veggies. Try adding 1 cup shredded zucchini to a chocolate muffin recipe. —Mandy Sacher, a cookbook author and founder of Wholesome Child Academy


5 Tips for Boosting Your Child’s Vegetable Intake

Concerned that your babe isn’t eating enough veggies? While picky eating is a very common, normal part of developing (and establishing independence), helping your kids eat more vegetables may just require an adjustment in approach.

1. Reframe your words.

When a child doesn’t want to eat his veggies (or whatever else is on his plate), it can turn him off even more when mom gets all up in his business about it.

For instance, it’s mama nature to ask questions like, “Doesn’t that look good? Mmmm… spinach is SO delicious and good for you! Mommy loves spinach!”.

While this is a well-intentioned approach, we suggest reframing the way you draw attention to a new veggie.

Asking more descriptive questions, like “What color/shape/texture is your spinach?” or “What does spinach taste like to you?”

Sometimes making a more general statement like “Green vegetables are good for your brain” can help slightly older kids to make a more distinct health connection with their food.

The more you can engage with your kids over their food, rather than talk at them about their food, the more likely to be a positive response.

2. Offer vegetables in a variety of ways.

Something we always reiterate to parents of new eaters – and picky eaters – is that it can take 12-15 times of introducing a food before a child decides to even touch it, let alone look in its general direction.

It’s easy to become frustrated. We encourage you to continue plowing ahead, and try introducing the offender in a variety of ways.

For example, if your child is in an anti-broccoli season, you could try serving broccoli in the following ways on different days:

  • Raw florets with dressing or dip
  • Chopped up and sprinkled on top of pizza or mac and cheese
  • Steamed, either plain or lightly seasoned with nutritional yeast
  • Blended into a broccoli-cheese soup
  • Skillet-cooked into a tofu scramble or stir fry over noodles
  • Diced and cooked inside enchiladas or quesadillas

This way, your child is exposed to the same food presented in a number of ways, and she gets to decide if – and how – she likes it the best (if at all).

3. Experiment with ways to add more veggies to everyday recipe.

While we’re not big proponents of “hiding” veggies, we can certainly get on board with finding creative ways to add them to meals on regular rotation.

For example, riced mixed veggies (e.g., a blend of cauliflower, broccoli, carrots) can be added to spaghetti sauce, sprinkled on top of pizza, mashed into refried beans for burritos, or stirred into a tofu scramble.

Berry or citrus smoothies are a perfect vehicle for leafy greens like spinach, kale, or chard, whether they’re fresh or frozen.

Green peas or cooked edamame can be mixed into noodles or gnocchi dishes.

Veggies, like carrots, spinach, zucchini, or sweet potato, can even be added to more savory muffin and pancake batters. These veggies also go well in homemade veggie tots!

4. Remember your role in feeding time as parent or caregiver.

One of our favorite mealtime strategies to follow is Ellyn Satter’s Division of Responsibility in Feeding (DOR).

It’s a fascinating, and incredibly helpful, way of clearly dividing the responsibilities at mealtime among the parent and child.

When everyone knows their role and it becomes routine practice in the home, extra stress can be eliminated.

No longer does mama bear have to be in a panic when babe doesn’t eat all of his veggies, because it’s not her responsibility to decide how much of his veggies are eaten. It’s his.

According to Satter, when it comes to feeding toddlers and adolescents, the parent is responsible for what, when, and where, whereas the child is responsible for how much and whether.

Essentially, it’s your job to prepare and offer healthy food, provide a pleasant eating atmosphere, and set a good example for your kids. It’s your child’s job to eat what she is served in the amount she needs, behave appropriately at mealtime, and grow predictably.

We encourage you to check out the DOR more in depth for yourself here.

5. Involve your kids in meal planning, prep, and even grocery shopping.

When kids are given an assignment that allows them some independence in making a decision, they are often more likely to be excited about it. Eating veggies can offer a similar opportunity for your kids.

One way to do this is to ask your child what vegetable he would like at dinner – or if you’re doing a meal plan, perhaps ask for a few suggestions to incorporate into the week. (For younger children who need more structure, offer a “this or that” question: “Would you like carrots or peas tonight?”).

Your child could also help you look through a cookbook or some favorite recipes to decide how that veggie will be served.

Many kids also enjoy a trip to the grocery store, where they can go physically pick out the veggie itself to be used in a meal at home.

When kids are involved in the process of choosing and making the food, they may be more interested in eating it.

If you’re a parent or caregiver wondering how to get kids to eat more vegetables, you’re not alone! We encourage you to try some of the above tips at home to add more vegetables to your child’s diet.

Chime In: Does your child show preference toward certain veggies? What are your favorite ways to expose your kids to new vegetables?

If you liked this post, check out some of our others:

Laisser une réponse Annuler la réponse

Meet The Moms

We're Whitney and Alex, moms, dietitians and founders of the Plant-Based Juniors community and we are so glad you're here. PBJs is your complete guide to plant-based prenatal and pediatric nutrition.



Commentaires:

  1. Devlyn

    Je crois que vous vous trompez. Je suis sûr. Je propose d'en discuter. Envoyez-moi un e-mail en MP, nous parlerons.

  2. Kratos

    Si vous dites que vous n'avez pas raison.

  3. Gojin

    Le plus grand nombre de points est atteint. Je pense que c'est une bonne idée. Entièrement d'accord avec elle.

  4. Vorg

    Vous avez rapidement pensé à une telle phrase incomparable?



Écrire un message